Les spécialités culinaires les plus dangereuses au monde

Publié le Lundi 14 septembre 2015 par Picadilist
Les spécialités culinaires les plus dangereuses au monde
Le Fugu, un poisson mortel !
N'en déplaise aux aventuriers du goût, parfois il vaut mieux s'abstenir de goûter certains plats...
  • Fugu
    Fugu
    Mal préparé, ce poisson plein de tétrodotoxine s'attaque au système nerveux et cause une paralysie progressive jusqu'à la mort.
  • Les palourdes de sang
    Les palourdes de sang
    Si les palourdes de sang sont mal cuisinées, vous risquez d’attraper des hépatites A et E, typhoïde et dysenterie
  • Sannakji
    Sannakji
    Kézaco ? C'est un petit poulpe que l'on doit avaler alors que ses tentacules bougent encore. Il y a un léger risque de s'étouffer et l'on recense en moyenne 6 décès par étouffement chaque année.
  • Le manioc
    Le manioc
    Attention à bien le cuire avant de le consommer car cru, il est toxique !
  • Le Hákarl
    Le Hákarl
    La chair de requin est fortement concentrée en acide urique car il secrète son urine par la peau. Cet acide nous est toxique mais les Islandais ont trouvé la parade ! Après avoir été vidé et désossé, le requin est enfoui dans le sol pour une durée de 5 ou 6 mois avant d'être séché pendant 2 à 4 mois, permettant ainsi d'éliminer l'acide urique. Le requin est ensuite servi en petits dés.
  • La grenouille-taureau
    La grenouille-taureau
    En Namibie, une coutume consiste à manger entièrement la grenouille taureau: peau, organes...Mais attention ! certaines parties de l'animal sont dangereuses et peuvent causer une insuffisance rénale.
  • Casu Marzu
    Casu Marzu
    Ce fromage italien de Sardaigne est infesté de larves introduites à dessein pour permettre une fermentation différente du produit. Le problème est que certaines larves pourraient résister aux sucs gastriques et s'installer dans l'intestin, causant maux de ventre, vomissements et autres symptômes...
  • Coprin noir d'encre
    Coprin noir d'encre
    Ce champignon tel quel est inoffensif. Il ne révèle ses effets pervers qu'en présence d'alcool : rougeurs, nausées, malaises ou encore des palpitations
Sources : Easy Voyage

Je participe !