Récapitulatif Vrai/Faux sur les cigarettes électroniques

Publié le Mardi 20 mars 2018 par Picadilist
Récapitulatif Vrai/Faux sur les cigarettes électroniques
Une chose est sûre, la cigarette électonique en vogue depuis quelques années est bien moins nocive et moins polluante que sa comparse à combustion. Ce n'est donc pas une surprise qu'elle devienne la favorite des grands fumeurs soucieux de leur santé. Faisons un petit récapitulatif vrai-faux sur cet accessoire indispensable des fumeurs.
  • L'e-cigarette est sans danger

    VRAI ET FAUX – Même si les dangers de l'e-cigarette sont tout de même moindres que pour la cigarette classique au niveau de la santé, il faut faire attention à plusieurs critères dont la qualité de sa cigarette électronique ainsi que ses recharges notamment au niveau des e-liquides. Pêche, pomme, tabac, menthe, fraise, il y en a pour tous les goûts des vapoteurs, il existe plus d'une centaine d'arômes ! Mais derrière cette variété, il faut savoir que certains liquides peuvent être mal fabriqués et être toxiques. 

    La plupart des liquides utilisent des solvants, comme le propylène glycol ou la glycérine végétale sont déjà utilisés depuis une longue période au quotidien : produits alimentaires, cosmétiques, savons, machines à fumée, etc.…l'inconnu demeure concernant leurs éventuels effets secondaires pour des expositions plus fortes et à plus long termes.

    Heureusement, depuis 2011, sont apparus des liquides de bonne qualité comme les e-liquides de la marque Roykin une société Française qui fabrique ses e-liquides sans Diacétyle, Ambrox ou Paraben. La traçabilité est un de leurs atouts sur le marché actuellement. La gamme e-liquide de Roykin est, sans alcool et aux arômes naturels intenses qui vous transportera dans un monde de saveurs originales et uniques....en toutes sécurité.

    Pour la cigarette électronique elle-même, dans de très rares cas, la batterie peut exploser et provoquer des brûlures.

    Aussi, on ne peut pas affirmer que l'e-cigarette soit sans danger, car nous n'avons pas encore assez de recul mais les experts s'accordent à dire qu'il reste largement préférable de vapoter que de fumer de manière classique puisque les Substances cancérigènes sont réduites de 97 %.

  • L'e-cigarette est aussi nocive pour l'entourage du fumeur que pour la cigarette classique

    FAUX – Même si nous n'avons pas encore le recul nécessaire sur les effets à long terme des cigarettes électroniques sur le fumeur, il est avéré que l'e-cigarette rejette beaucoup moins de substances dangereuses dans l'atmosphère. Pour information, un fumeur de cigarettes classiques renvoie dans l'atmosphère plus de 90 substances nocives dont le goudron. Ce sont ces substances qui entraînent toutes sortes de complications plus ou moins sévères : cancers, problèmes cardiovasculaires, bronchites, essoufflements etc.. et bonne nouvelle ! Ces substances-là ne sont pas rejetées par les cigarettes électroniques car elles ne produisent pas de fumée, mais de la vapeur d'eau qui disparaît à 95 % en moins d'une minute. Toutefois, dans un principe de précaution, les pédiatres conseillent de ne pas vapoter à proximité des plus jeunes car il existe toujours une inconnue sur la qualité des liquides.

  • Vapoter peut inciter à fumer

    FAUX – Bien sûr, il y aura toujours des personnes pour qui cela aura été le cas, mais elles représentent une exception et leur chiffre restera anecdotique. Concernant les jeunes, cela reste à nuancer car des études montrent que les jeunes ayant vapoté seraient plus susceptibles de fumer par la suite. Toutefois, il y a toujours eu de jeunes fumeurs qui ont commencé à fumer la cigarette classique et qui peut-être maintenant passent par la case vapotage avant.

  • On peut s'arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique

    VRAI et FAUX – Des études d'observation montrent que des fumeurs arrivent à s'arrêter de fumer grâce à l'e-cigarette tandis que d'autres études montrent que cela ne reste pas fondé puisque la plupart de fumeurs de cigarettes classiques continuent à en griller quelques unes entre deux vapotages sans pour autant arrêter totalement.

  • La cigarette électronique ne sert à rien si elle contient de la nicotine

    FAUX - Pour pallier au ressenti de manque, il faut qu'au début du sevrage, le fumeur utilise un dispositif lui apportant le même taux de nicotine que sur ses cigarettes habituelles. Par ailleurs, il est conseillé de vapoter, tout en fumant quelques cigarettes habituelles. En suivant ce procédé, les fumeurs passent plus facilement, de la cigarette à la cigarette électronique avant d'arrêter de fumer/vapoter progressivement.

  • On peut devenir dépendant de la cigarette électronique

    VRAI - Si l'e-cigarette contient de la nicotine, le vapoteur peut rester dépendant de sa dose habituelle de nicotine et ce beaucoup plus que pour les patches ou gommes à mâcher. Cela est dû au fait que la nicotine passe plus vite dans le sang que pour les autres méthodes. Mais la différence de dépendance entre cigarette classique et e-cigarette reste très intéressante.

  • L'e-cigarette produit les mêmes sensations que la cigarette classique

    FAUX – Il faut expérimenter l'e-cigarette en sachant que la sensation sera différente pour l'apprécier au mieux. La nicotine passe moins vite dans le sang et il faut boire suffisamment d'eau pour éviter la petite sécheresse en bouche dûe à la vapeur.

  • Vapoter permet de limiter la prise de poids ?

    VRAI et FAUX – C'est bien connu, lorsqu'on s'arrête de fumer, une prise de poids survient très fréquemment. Cela est principalement lié à deux raisons : le grignotage compensant la sensation de manque et la modification du métabolisme.

    En passant par l'étape vapotage, la transition entre cigarette et vapotage se fait beaucoup plus doucement et le manque se fait moins ressentir, limitant ainsi les risques de grignotages.

  • La e-cigarette n'est pas un produit de santé.

    VRAIAucune cigarette électronique ne dispose d'une autorisation de mise sur le marché pour les médicaments et les dispositifs médicaux, en France. Les cigarettes électroniques avec ou sans nicotines ne peuvent donc pas être vendues en pharmacie. Toutefois,de nombreuses pharmacies proposent un accompagnement au sevrage tabagique.

  • Il est interdit de vapoter au travail.

    FAUX – Tout dépend de votre lieu de travail. Si vous êtes en open-space, alors dites bye bye à votre pause vapotage au bureau. Mais si vous avez la chance d'avoir votre propre bureau individuel alors vous pourrez vapoter à votre aise tout en travaillant.

    Bon à savoir tout de même pour les vapoteurs et vapoteuses en open space, il est possible de vapoter dans tous les autres espaces collectifs de l'entreprise (il ne faut veiller à ce qu'il n'y ait pas de postes de travail : couloirs, cafétéria, espaces détente, toilettes…).

  • On peut vapoter dans tous les lieux publics

    VRAI et FAUX – Avant octobre 2017, il n'y avait pas de législation et le vapoteur était tout à fait libre de vapoter où bon lui semblait. Mais depuis, le vapotage est interdit dans les sites accueillant des mineurs ainsi que dans les lieux à usage collectif tels que les transports en commun et les espaces de travail clos et partagés.

    Les Hôpitaux et les restaurants ne sont pas concernés par cette loi. Seul le règlement intérieur de chaque établissement peut interdire l'usage de la cigarette électronique dans ses locaux.

Je participe !